Depuis quinze ans, les apiculteurs européens constatent que leurs colonies d’abeilles domestiques dépérissent, voire meurent. Les raisons invoquées sont plurielles, mais la présence persistante de pesticides agricoles sur les plantes à fleurs est sous le feu des projecteurs des scientifiques de l’unité Abeilles, de l’Institut national pour la recherche agronomique (INRA) à Avignon.

Science-RFI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.