Notre sens du goût est-il altéré par le surpoids ou l’obésité ? Cette étude de l’Université de Buffalo suggère en effet que l’obésité peut modifier notre goût au niveau le plus fondamental, celui de la langue, en modifiant les caractéristiques de nos cellules gustatives. L’étude constate en effet que les souris obèses ont moins de cellules gustatives et que ces cellules sont moins réactives que chez les souris de poids normal. Ces conclusions, présentées par PLoS ONE révèlent une nouvelle voie cellulaire, par laquelle l’obésité peut s’aggraver.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.