1/DÉFINITION

Nouvelle définition donnée par la loi française du 11 février 2005 portant sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées :

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

On parle aujourd’hui de personne en situation de handicap plutôt que personne handicapée. Ainsi dans ce sens là, c’est à la société d’adapter l’environnement matériel et social au handicapé que l’inverse.

2/LES COMPOSANTES DE l’HANDICAP

* La déficience :
Atteinte plus ou moins importante d’une ou de plusieurs fonctions de l’organisme.

* L’incapacité :
Inaptitude à faire une activité : Marcher, parler…

* Le désavantage :
Retentissement culturel, économique et social de la déficience ou de l’incapacité, qui interdit l’accomplissement d’un rôle normal, compte tenu de l’âge, du sexe et de facteurs socioculturels.

3/CAUSES

* Handicaps dès la naissance :

– Maladie génétique,
– Prématurité,
– Maladie infectieuse transmit à l’enfant par la mère,

* Handicaps acquis :

– Accident de la route,
– Accident de travail,
– Accident de la vie courante,
– Maladie invalidante : mentale, cardio-vasculaire…

4/CONSÉQUENCES

On donne encore à la personne handicapée une image trop négative. Il est perçu comme une personne trop différente des autres, une personne qui sera assisté toute sa vie , voir inutile. Il y a discrimination quotidiennement : La peur de ce qui est différent entraine des comportements de fuite , de pitié, mal être ou de la curiosité malsaine.

En France, la loi du 10 juillet 1987 oblige tout employeur du secteur privé et tout établissement public à caractère industriel et commercial occupant 20 salariés ou plus, à employer, dans une proportion de 6 % de son effectif salarié, des travailleurs handicapés. Si ce quota n’est pas respecté, alors l’employeur se devra de payer une pénalité de 1500 fois le Smic. Aujourd’hui, il y a encore 12000 entreprises à quota “zéro”.

5/SOLUTIONS
– loi du 11 février 2005
-maison départementale des personnes handicapées
-prévention
-droit aux soins(maison d’accueil spécialisé,foyer médicalisé,assurance maladie et soins à domicile)
-droit scolarisation (loi du 11 février 2005)
-droit au travail
-droit à l’hébergement
-allocation d’éducation de l’enfant handicapé
-allocation adulte handicapé

Conclusion
La prise en charge du handicaps et le droit pour les personnes handicapées ont évoluées positivement ces dernières années.Toutefois nous pouvons toujours améliorer leur quotidien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.