Les animaux de laboratoire en surpoids ressentent moins bien le goût du sucre et du gras, ce qui pourrait expliquer pourquoi certaines personnes obèses se sentent moins vite rassasiées.

LE FIGARO – Le Figaro – Santé : Actualité scientifique et médicale, médecine, santé, écologie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.