ATHÉROSCLEROSE: Horus en souffrait déjà! – The Lancet

Cette recherche permet-elle d’affirmer que l’athérosclérose n’est pas une maladie des temps modernes, liée à un mode de vie trop sédentaire et à un régime alimentaire trop riche ? Horus, du nom d’une des d’une des plus anciennes divinités égyptiennes, est le nom de cette étude qui sur 137 momies, anciennes de 4.000 ans, révèle une prévalence de 34% d’athérosclérose. Des conclusions publiées dans l’édition du 10 mars du Lancet qui évoquent soit un mode de vie « trop riche », ce qui est peu probable, soit une prédisposition dominante, plus basique à la maladie.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.