FERTILITÉ: Cancer dans l’enfance, risque de ménopause en avance – Inserm et Human Reproduction

Cette étude de chercheurs de l’AP-HP  et de l’Institut Gustave Roussy associe l’antécédent de cancer durant l’enfance et la ménopause en avance, mais non précoce (soit avant 40 ans), et en cas de traitements spécifiques avec certains anticancéreux ou par chirurgie (ovariectomie unilatérale) et, tout particulièrement lorsque ces thérapies sont intervenues après le début de la puberté. Ces conclusions publiées dans l’édition du 15 novembre de la revue Human Reproduction et relayées par l’Inserm, précisent les facteurs de risque d’une fenêtre de fertilité réduite et vont permettre aux femmes concernées dans tenir compte et aider les oncologues à concevoir de nouveaux protocoles thérapeutiques pour éviter  ce risque.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.