MALADIES à PRIONS: Le composé qui s’incruste et bloque l’agrégat – Science Translational Medicine

Cette nouvelle molécule identifiée par une équipe de chercheurs de l’Université de Zurich et de l’Université de Lyon serait capable de bloquer les agents infectieux responsables de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) ou maladie de la vache folle, une maladie jusque-là incurable. Présenté dans la revue Science Translational Medicine, ce candidat antiprions, qui fait ses preuves ici sur la souris, représente une percée dans la lutte contre les encéphalopathies spongiformes transmissibles.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.