Comment notre cerveau filtre le bruit ambiant

Si le cerveau humain peut suivre une conversation dans une ambiance bruyante, c’est parce qu’il détecte très vite le rythme de la voix qui l’intéresse.

LE FIGARO – Le Figaro – Santé : Actualité scientifique et médicale, médecine, santé, écologie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.