Si le cerveau humain peut suivre une conversation dans une ambiance bruyante, c’est parce qu’il détecte très vite le rythme de la voix qui l’intéresse.

LE FIGARO – Le Figaro – Santé : Actualité scientifique et médicale, médecine, santé, écologie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.