FIN de VIE: 10% des décisions restent non discutées avec le patient – Ined

Au-delà des quelques cas de fin de vie médiatisés, les médecins et les équipes hospitalières accompagnent chaque jour la fin de vie de patients très malades ou âgés. L’enquête sur « La fin de vie en France », menée par l’Institut national d’études démographiques (Ined) permet de faire un état des lieux des pratiques cliniques. Car si 40 à 50 % des personnes concernées vivent encore à leur domicile un mois avant leur décès, 2 sur 3 meurent à l’hôpital. S’il en ressort une conformité majoritaire aux dispositions légales, encore 10% des fins de vie interviennent sans que la Loi soit totalement connue ou respectée.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.