OBÉSITÉ infantile : Les perfluorés, perturbateurs de croissance chez les filles – Environmental Health Perspectives

Ces substances chimiques, les hydrocarbures perfluorés (PFC), des composés industriels largement utilisés dans de nombreux produits de consommation ont déjà été associés à  l’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH), à une baisse d’immunité chez les enfants et à une ménopause précoce chez les femmes. L’exposition in utero à ces substances vient également d’être associée avec cette étude de l’Emory University à un faible poids de naissance et à un risque d’obésité ensuite. Ces nouvelles données, publiées dans l’édition du 30 août de la revue Environmental Health Perspectives, viennent ajouter aux risques environnementaux pour l’enfant, auxquels la mère ne peut pas échapper.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.