PSYCHO: Tricherie n’implique pas forcément culpabilité – Journal of Personality and Social Psychology

Les gens qui trichent n’éprouvent pas de culpabilité lorsqu’ils n’ont pas directement nui à quelqu’un d’autre et, même, ils se sentent mieux en moyenne, que ceux qui ne trichent pas, conclut cette étude de l’Université de Washington, publiée dans Journal of Personality and Social Psychology. Des conclusions « amorales » mais issues d’expériences sur plus de 1.000 participants.
Santelog.com, la communauté des professionnels de santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.