Suspension de Diane 35 : Marisol Touraine prend acte de la décision de l’ANSM

Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a pris acte de la décision de
l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) concernant
la spécialité Diane 35. Cette décision a été prise pour garantir la sécurité des femmes. Il
convient de rappeler que ce médicament n’a pas été mis sur le marché français comme
contraceptif, mais pour soigner l’acné, sachant qu’il existe des alternatives thérapeutiques.

Les femmes qui prennent Diane 35 ou l’un de ses génériques ne doivent pas interrompre
brutalement leur traitement, comme l’a indiqué l’ANSM. Elles doivent revoir leur
médecin, qui envisagera avec elles le mode de contraception le plus adapté ou le traitement
contre d’acné qui leur convient.
Avant tout, la pilule permet à des millions de femmes d’exercer librement leur droit à la
contraception. Marisol Touraine rappelle que la confiance des femmes dans leur mode de
contraception est un enjeu majeur de santé publique, que le débat actuel ne doit pas
conduire à discréditer.
Un numéro vert gratuit a été mis en place pour informer les femmes sur les pilules
contraceptives. Des questions sur Diane 35 peuvent y être posées. Lors d’une visite de la
plateforme téléphonique de ce numéro vert aujourd’hui, Marisol Touraine a eu l’occasion
de saluer la qualité des réponses apportées par la cinquantaine d’opérateurs, formés et
encadrés par trois sages-femmes et un médecin.
Le numéro vert a déjà reçu en 6 jours environ 6 000 appels, soit près de 1 000 appels par
jour.

N° vert sur les pilules (gratuit) : 0800 636 636, du lundi au samedi (9h-20h)

Ministère des Affaires sociales et de la Santé – www.sante.gouv.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.