D’après l’OMS, l’alcoolisme est un syndrome de dépendance à l’alcool.

Deux Types d’alcoolisme :

* Aigu :
Consommation excessive mais exceptionnelle d’alcool,

* Chronique :
Consommation importante et régulière d’alcool.

L’addiction à l’alcool est la troisième cause de mortalité en France et 45000 décès par an.
Il y aune montée de l’alcoolisme chez les jeune.

L’alcoolisme chez les femmes est moins importante que chez les hommes. Celle ci, sont plus vulnérable à l’alcool.

1/CAUSES

facteur familiaux :

Une proportion significative d’alcooliques ont vécu durant leur jeunesse en milieu alcoolique ; la consommation d’alcool est perçue comme normale, car elle était habituelle.

facteur sociaux et économique :

L’alcoolisme peut être perçu comme un moyen de compensation face à des difficultés sociales, économiques ou professionnelles. Les relations spécifiques au milieu professionnel peuvent expliquer l’alcoolisme de certaines personnes: les usages de certaines professions favorisent la consommation d’alcool car elle est liée à des représentations de l’individu (virilité, puissance…) ou à des notions de « savoir-vivre » ou de convivialité.

facteurs culturels :

Les éléments relatifs aux aspects relationnels signalés à propos de l’alcoolisme aigu se retrouvent ici. Dans certains groupes la consommation d’alcool est banalisée et constitue un facteur d’intégration ; de même le refus de consommer conduit à une marginalisation. (Exemple : tradition française)

facteurs psychologiques :

L’alcool peut être un recours contre l’émergence d’une angoisse; il semble apparaître comme une possibilité de fuir du réel, une fuite de la réalité sociale. L’alcool semble compenser l’insatisfaction des besoins sociaux. Dans le cas de l’alcoolisme chronique, la pathologie peut n’être qu’un révélateur de troubles de la personnalité.

facteurs de dépendance physiologique :

L’ingestion régulière d’alcool augmente la tolérance du buveur, les effets escomptés ne sont obtenus qu’avec des doses de plus en plus importantes.

2/CONSÉQUENCES

Pour l’adulte :

– destruction du foie,
– trouble de la mémoire,dépendance ,
– anémie, hémorragie,
– impossibilité de communiquer,
– violence (L’alcool est à l’origine de 50% des coups et des blessures, maltraitances, délits sexuels (viols, incestes), incendies, meurtres, agressions contre sois même…),
– perte d’emploi,
– accident de la route.

Pour les femmes enceintes à l’enfant :

– risques de retards de croissance,
– lésion du système nerveux central,
– malformation physique,
– retard psychomoteur.

Pour les jeunes :

– échecs scolaires
– dépendance qui suit à l’age adulte

3/TRAITEMENT

– sevrage(institution ambulatoire),
– suivi psychothérapie et médicamenteux,
– loi EVIN 1991(interdiction de ventes aux mineurs),
– prévention auprès des jeunes (notamment sur les lieux de consommations des jeunes ou dans les écoles).

Revenir en haut

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.